kanambehyppolite2

 

Origines biologiques de Joseph Kabila: Enfin le témoignage des 
Babembe de FIZI-BARAKA


Pour des raisons évidentes de sécurité, nous ne révélons pas les
noms des  Babembe auteurs de ce témoignage supplémentaire sur les origines
biologiques de Joseph Kabila.

Lorsque l'AFDL a accédé au pouvoir le 17 mai 1997, une réunion s'est
directement tenue à Lubumbashi dans une famille des Babembe originaires
de Fizi-Baraka pour célébrer l'Evenement.

A cette réunion participaient certains Babembe, originaires de
Fizi-Baraka
et anciens compagnons de lutte de LD Kabila qui avaient vécu avec lui
dans
le Maquis de Fizi-Baraka:

- M. LUECHA: Origine de Babembe de Fizi-Baraka, Homme de confiance de
Laurent -Désiré Kabila et son Ancien Compagnon de lutte dans le Maquis
de
Fizi-Baraka. A l'accession de l'AFDL au pouvoir, Laurent-Désiré
Kabila
l'avait nommé, en signe de reconnaissance de leur lutte commune, Chef
d'Etat-Major Général Inter-Armées;
-M. BAOMBWA SONGAMBELE: aussi origine des Babembe de Fizi-Baraka et
Ancien
compagnon de lutte de Laurent-Désiré Kabila dans le Maquis de
Fizi-Baraka.
A l'accession de L'AFDL au pouvoir le 17 mai 1997, Laurent-Désiré
Kabila
l'avait nommé, pour les mêmes raisons que M. LUECHA, Vice-Ministre au
Travail et
Prévoyance Sociale au sein du Gouvernement AFDL.
Deux autres Membres de l'AFDL triomphant partipaient à cette
Cérémonie:

-          M. Gaëtan Kakudji et

-          M. Jeannot Mwenze Kongolo

Etant donné que Laurent-Désiré Kabila se trouvait en ce moment-là à
Kinshasa, les Babembe Organisateurs de l'Evénement voulurent y faire
participer certains membres de la famille biologique de M.
Laurent-Désiré
Kabila présents à Lubumbashi en ce moment-là. L'information circula
dans les
milieux des Membres de l'AFDL et de la Famille de Laurent-Désiré Kabila
présents à Lubumbashi.
>
Joseph Kabila qui se trouvait en ce moment-là à Lubumbshi apprit
l'information. Subitement, les organisateurs le virent entrer dans le
Lieu
de la Cérémonie
sous l'étiquette de l'un des membres de la Famille biologique de
Laurent-Désiré Kabila.

Suivez alors ce qui se produisit.

Les Patriarches Babembe, Anciens Compagnons de lutte de Laurent-Désiré
Kabila dans le Maquis de Fizi-Baraka présents à la Cérémonie et placés
à
l'honneur
à l'avant-plan de la Scène comme les Compagnons de la Révolution qui
venait de remporter une éclatante victoire militaire sur le régime de
>Mobutu, à savoir MM. LUECHA et BAOMBWA SONGAMBELE furent scandalisés
et  dirent directement aux Babembe organisateurs de la Cérémonie que
celui qui  venait d'entrer dans le Lieu de la Cérémonie était un Rwandais et non
l'un  des membres de la Famille biologique de Laurent-Désiré Kabila
attendu, encore moins l'un de ses fils biologiques.

Ils exigèrent qu'il soit prié de vider les lieux. Devant l'hésitation
et le gêne des organisateurs, les deux Vieux Compagnons de lutte de
Laurent-Désiré Kabila dirent qu'ils trouvaient cet acte comme une imprudence
caractérisée des organisateurs, une infamie contre leur Ancien Compagnon de lutte et
un risque d'avoir toléré un imposteur participer à une telle Cérémonie,
lequel imposteur transmettrait aux siens tout ce qui allait se dire à la
Réunion de famille.

Directement, MM. LUECHA et BAOMBWA SONGAMBELE sortirent, furieux, de
la Cérémonie en signe de protestation. L'insistance des organisateurs qui
les  suivirent jusqu'à l'extérieur pour les prier de revenir sur le Lieu
de la  Réunion fut vaine. Ils partirent fâchés, scandalisés et déçus.
Suivez encore un autre coup de tonnerre.

Lorsqu'après l'assassinat de Laurent-Désiré Kabila, Joseph Kabila fut
intronisé au Sommet de l'Etat Congolais en tant que fils biologique de
Laurent-Désiré Kabila et qu'il y a eu un peu partout des protestations,
à partir des membres de la famille biologique de Laurent-Désiré Kabila et
des Anciens Compagnons de lutte de la victime, quels ne furent pas
l'étonnement et la stupeur de tous les Babembe restés à Lubumbashi et qui avaient
participé à la Cérémonie ci-haut mentionnée de voir, à la télévision
nationale, à Kinshasa, apparaître les mêmes Vieux et Anciens Compagnons
de lutte de Laurent-Désiré Kabila, à savoir MM. LUECHA et BAOMBWA
SONGAMBELE, accompagnés de Mme SIFA, pour témoigner devant l'opinion nationale et
internationale, que Joseph Kabila était bel et bien l'un des fils
biologiques de Laurent-Désiré Kabila et que Mme SIFA sa mère
biologique!

Tout le monde comprit qu'ils étaient forcés de faire ce témoignage,
les fusils sur les tempes. Et dans les milieux de tous les Babembe, une
rumeur folle, propagée par les Rwandais qui se trouvaient au Sommet de l'Etat
Congolais et au Sommet de leur gloire et de leur puissance au sein du
pouvoir de l'AFDL, circula mettant en garde tout membre des Babembe
qui, détenant la vérité sur les vraies origines biologiques de Joseph
Kabila, oserait révéler en secret ou publiquement la terrible et mortelle
vérité. Tout le monde gardea désormais la bouche cousue.

Plus tard, les Patriarches Babembe LUECHA et BAOMBWA SONGAMBELE furent
emportés par une mort mystérieuse. Ce fait sema davantage la panique
entre les Babembe et fit monter jusqu'au paroxysme le stress et la méfiance
dans leurs milieux, et ce jusqu'à ce jour. Dès qu'ils se retrouvent ensemble
et que quelqu'un parmi eux ose aborder ce problème, un vide spontané et
rapide se crée autour de lui. Tout le monde soupçonne tout le monde d'avoir
touché de l'argent pour sonder dans les milieux des Babembe et y découvrir qui
est disposé à dire la vérité sur les vraies origines biologiques de Joseph
Kabila afin qu'il soit identifié comme un témoin gênant et éliminé
physiquement dans la seconde qui suit immédiatement son acte
d'imprudence et de témérité.

Les Babembe qui nous ont transmis ces faits nous ont dit avoir été
poussés par la dernière photo que nous avons publiée montrant le jeune Joseph
Kabila habillé en militaire de l'APR aux côtés du Président Paul Kagame.

Ils nous ont demandé de poser la question à Gaëtan Kakudji, Jeannot
Mwenze Kongolo et Jean-Paul Moka d'avoir le courage patriotique et l'honnêteté
morale de confirmer ou d'infirmer les faits relatés.

Dr François Tshipamba Mpuila