Ne jurant que par ses soutiens au PPRD, Zacharie Bababaswe veut ignorer la HAM. Pour Mutinga cette affaire est une occasion pour lui d'affirmer son autorité et crédibiliser sa HAM que l'on sait totalement dépassée par le contexte politique et réduite à jouer le rôle d'arbitre dans un match où tous les joueurs n'obéissent pas au même règlement.


zachariemutinga


DECISION DE LA HAM PORTANT EMBARGO DE 90 JOURS CONTRE M. BABABASWE ZACHARIE SUR TOUS LES MEDIAS OPERANT EN RDC

 

L’ASSEMBLEE PLENIERE DE LA HAUTE AUTORITE DES MEDIAS, siégeant en sa quinzième session extraordinaire du 12 mai 2006 à Kinshasa, la capitale de la République Démocratique du Congo,

Vu la Constitution de la République Démocratique du Congo, spécialement son article 221 ;

Vu la Loi n°04/017 du 30 juillet 2004 portant organisation, attributions et fonctionnement de la Haute Autorité des Médias, notamment ses articles 5 literas c et e, 10 literas a, e, f, et i, 42 litera a et 45 ;

Vu la Directive de la Haute Autorité des Médias n°HAMAP/065/2006 du 3 février 2006 relative aux dérapages et autres manquements des acteurs politiques, sociaux et autres à travers les médias ;

Attendu qu’en réaction contre la Décision de la Haute Autorité des Médias n°HAM/B/CP/080/2006 du 5 mai 2006 portant interdiction du « journal en indoubil » produit et diffusé par la chaîne de télévision « Horizon 33 », Sieur BABABASWE Zacharie, journaliste ainsi déclaré, œuvrant en qualité de collaborateur non contractuel à la chaîne précitée a participé à l’émission « Lamentations des Kinois » produite et diffusée par « Horizon 33 » dans la soirée du 8 mai 2006 redifussée le 9 et le 10 mai 2006 ;

Attendu que durant ladite émission, par ailleurs inexistante sur la grille des programmes de la chaîne de télévision « Horizon 33 », sieur BABABASWE a tenu des propos injurieux, outrageants et diffamatoires contre le Bureau de la Haute Autorité des Médias et son Président ;

Attendu qu’au cours de cette émission improvisée, l’acteur social dont question ci-avant s’est évertué à inciter la population à une marche de nature à mettre en péril la paix, la tranquillité, la concorde et l’harmonie sociale ;

Attendu qu’invités à présenter leurs moyens de défense, le Directeur des programmes de la chaîne de télévision « Horizon 33 » et l’animateur de l’émission incriminée se sont présentés avec leur avocat-conseil et ont été entendus par le Secrétariat d’Instruction de la Haute Autorité des Médias, tandis que Monsieur BABABASWE ne s’est pas présenté ;

Attendu qu’il appert de l’audition de Monsieur le Directeur des Programmes et de l’animateur dont question ci-avant, que l’émission « Lamentations des Kinois » a été créée, programmée et diffusée à l’initiative de sieur BABABASWE juste pour riposter sur la place publique, contre une décision de la Haute Autorité des Médias, au lieu d’exercer son droit de recours en bonne et due forme ;

Attendu qu’en s’exprimant en qualité d’invité de l’émission, sieur BABABASWE s’exclut du régime juridique relatif aux journalistes et se présente comme un acteur social mieux comme un activiste en faveur de l’ « indoubil «  ;

Attendu que la Haute Autorité des Médias a saisi la corporation des journalistes, à travers l’OMEC et l’UNPC sur la nécessité de clarifier l’opinion nationale sur la qualité de journaliste du précité ;

Vu la nécessité et l’urgence ;

Après débats et délibérations,

D E C I D E :

Article 1er :

Un embargo de 90 jours est décrété contre Sieur Zacharie BABABASWE sur tous les médias opérant en République Démocratique du Congo.

Article 2 :

Les entreprises de presse ainsi que les professionnels des médias sont astreints à la stricte observance dudit embargo sous peine de sanctions prévues à l’article 42 de la Loi n°04/017 du 30 juillet 2004.

Article 3 :

Le Bureau de la Haute Autorité des Médias est chargé de l’exécution de la présente Décision qui entre en vigueur à la date de son adoption.

Fait à Kinshasa, le 12 mai 2006

Pour l’Assemblée Plénière de la Haute Autorité des Médias,

Dominique SAKOMBI INONGO 2ème Vice-Président

BAKUNDE ILO ISEMAZEY                                     Rapporteura.i.