banyingela

Banyingela Kasonga Bruxelles, 6 mai 2006

2, Rue des Combattants

1310 La Hulpe

Notre Réf.: MAS/APE/BK/001

Concerne: Dénonciation de l’action de Mr Louis Michel et son parti, le MR en rapport

  avec le processus électoral au Congo

  Transmis copie pour information

- A Monsieur le Premier Ministre Guy Verhofstat

- Madame Anne-Marie Lizin, présidente du Sénat

- À Monsieur Herman De Croo, président de la Chambre des

 des Représentants 

- Aux présidents des Partis Politiques Belges

 Tous à Bruxelles

A Monsieur José Manuel Baroso, président de la Commisssion Européenne

A Bruxelles,

Monsieur le Président,

J’ai l’honneur de vous adresser cette lettre pour dénoncer avec force, la campagne orchestrée dans notre pays, la République Démocratique du Congo par certaines personnalités politiques belges, en l’occurrence Mr Louis Michel, le commissaire européen à la coopération au développement et son parti le MR avec l’appui de la presse francophone.

Cette campagne consiste à faire croire aux Congolais que non seulement l’actuel président de la République Démocratique du Congo, Monsieur Joseph Kabila est le seul candidat valable pour gérer le Congo de la troisième République, mais aussi que c’est lui qui dans tous les cas va remporter la victoire à l’issue de l’élection présidentielle prévue pour la fin du mois de juillet prochain.

 Mardi le 4 avril passé, interrogé depuis Kinshasa par un journaliste de la Une lors d’une édition matinale du journal, l’un des Belges de souche congolaise dont Mr Michel se sert pour ce matraquage psychologique de notre peuple, Mr Bob Kabamba avait tenu des propos dans ce sens par lesquels il donnait toutes les chances à Mr Kabila.

En même temps que nous exprimons notre indignation au regard des actes de ce genre qui relèvent d’un manque de respect vis-à-vis de la souveraineté et de l’autonomie de notre peuple, nous tenons à vous rassurer Monsieur le Président, que ces propos n’ont aucun fondement objectif. Il s’agit tout simplement d’une manipulation dont le peuple congolais aussi bien à Kinshasa qu’en provinces est devenu très conscient.

Le peuple congolais est témoin de l’implication de l’Union Européenne dans les efforts de la communauté internationale de faire venir la paix dans notre pays et dans toute la région des Grands-Lacs. Cependant, cette action de Mr Michel risque de donner l’impression que l’Union Européenne et la Belgique en particulier dont Mr Michel et son parti le MR sont ressortissants veulent entraîner notre pays dans une direction que notre peuple n’a pas choisie lui-même.

Par ailleurs, ce matraquage psychologique est non seulement en contradiction avec le principe fondamental des démocraties contemporaines qui consiste dans le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, mais elle est aussi de nature à ternir injustement l’image positive que notre peuple entretient vis-à-vis du peuple belge. C’est cela que nous avons voulu porter à votre connaiconnaissance. En espérant que ce message retiendra votre attention, je vous prie de croire, monsieur le Président, en l’assurance de ma très haute considération.

Banyingela Kasonga,

Président de l’association Mouvement pour l’Avancement Solidaire

Vice-président National du parti politique Alliance des Paysans et Ecologistes

Candidat à la Présidence de la République